Un projet de billet pour le site passifous.org qui est en train de se monter.

Passifous a pour objectif de libérer la parole des psychiatrisés en ce qui concerne leur rapport au spirituel. En effet dans le paysage des lieux sociaux sur le net, souvent la charte de ces lieux interdit de parler de spiritualité.

Donc je voudrais témoigner de la présence du spirituel dans ma vie.

Avant de tomber malade, la spiritualité était pour moi quelque chose de très abstrait. Peut-être seulement un code pour organiser sa vie personnelle, et sa vie dans les groupes sociaux.

Mais en tombant malade, j’ai découvert que nous les humains n’étions pas seuls sur terre. En effet tomber malade m’a permis de rentrer en contact avec d’autres sphères d’existence sans l’aspect matériel. Concrètement, sans m’aventurer dans ce que je ne maitrise pas bien, oui je parle des esprits qui peuvent entrer en contact avec nous et nous « embêter ».

Découvrir qu’il existait un autre monde a rendu ma spiritualité beaucoup plus concrète. Maintenant quand je prie, je sais que je m’adresse à des êtres qui existent et qui me surveillent, qui veillent sur moi. Car oui, s’il y a des entités qui peuvent vous « embêter », tout est sous contrôle je pense, dans des sphères plus élevées.

Ce sont ces sphères que je prie, et que j’espère rejoindre à ma mort, et tout ça donne un sens à ma vie aujourd’hui.