Malgré la fermeture du forum dans moins de 6 mois, Dominique Dupagne n’aura pas réussi à me garder jusqu’au bout. Il aura fallu qu’il me bannisse encore une fois. La raison ? Je l’ignore, puisque lorsqu’il bannit, il ne donne jamais d’explication. Donc je suis bien obligé de faire des hypothèses pour trouver un sens à la violence de cet acte.

Et mon hypothèse, c’est qu’ayant défendu le forum en santé mentale chrétien passifous.org, il n’a pas supporté que je m’affiche sur son forum en tant que chrétien. Je pensais pourtant que devant le fait accompli de la fermeture du forum, il laisserait des solutions innovantes émerger. Mais non il a préféré verrouiller.

Quelle est ma réaction ? Je pourrais compenser en faisant le choix de la radicalité, mais cette personne méchante ne le mérite pas. Et en tant que modérateur du sous-forum politique du forum passifous, je reste sur ma ligne chrétienne équilibrée que j’ai essayé de résumer dans la charte de ce sous-forum:

« De la même manière que passifous s’est donné une identité chrétienne dans son fonctionnement global, il y aura ici une identité politique privilégiée afin de cadrer les débats. Cependant, de la même manière que les débats avec les autres spiritualités sont autorisés, voire encouragés, les débats avec les autres courants politiques seront organisés.

L’identité politique que se donne passifous est tout simplement la politique que met en œuvre l’administration française, avec une certaine constance malgré les alternances politiques passées.

Sur passifous nous apprendrons à aimer la république française, afin in fine de nous aider dans notre rétablissement en santé mentale. En effet, qui voudrait servir un état qu’il méprise.

Pour résumer ce que l’on voit de la politique de l’administration, on pourrait dire qu’elle est libérale sur le plan politique et libérale sur le plan économique.

Une conséquence du libéralisme politique est la possibilité pour les personnes engagées dans une pratique spirituelle, d’avoir la liberté de la pratiquer et d’être protégées pour cela. C’est pour ça qu’en tant que chrétien, nous sommes reconnaissants pour cette protection, et décidons de nous engager à notre tour au service de la cité.

Sentez-vous vraiment tout de même libre de venir avec votre identité politique propre, et de participer aux débats qu’ils s’y jouent. Nous essayerons ensemble de trouver où se situe la vérité ultime. »

Alors oui j’essayerai de contribuer à construire une société juste et pacifique, mais évidemment j’ai conscience que cette stratégie aura ses limites. Si les puissants veulent m’écarter, qu’ils sachent que je m’opposerai à eux. Ce que je veux c’est une situation gagnant-gagnant. Alors qu’en me persécutant depuis ces dix dernières années et en m’obligeant à me replier sur mon chez moi et à vivre en hikikomori, l’administration a définitivement choisie une situation perdant-perdant.